PERTE D’AUDITION : QUE FAIRE ?

/ / Blog
Icone chuchotement

Même si « seulement » 182 000 personnes se définissent comme ayant une surdité complète (0.3 % de la population totale), plus de 7 millions de personnes reconnaissent avoir au moins une déficience auditive (soit 11.2 % des français). De même, on constate que 10 millions de personnes sont concernées par des difficultés à entendre une conversation avec plusieurs personnes et environ 16% de la population mondiale serait atteinte de perte auditive, représentant près d’un milliard de personnes. La perte d’audition se caractérise par des difficultés croissantes à entendre, interpréter et comprendre les sons qui nous entourent. Quelle soit légère, moyenne, sévère ou profonde, une perte auditive peut rapidement placer la personne en situation de handicap (sensoriel comme social). La perte d’audition est généralement liée au vieillissement (près de 9 cas sur 10), mais il existe de nombreuses causes et facteurs pouvant déclencher, voire aggraver une baisse d’audition.

On réalise rapidement que la perte d’audition n’est pas la même pour tous, et ne concerne pas qu’une petite portion de la population.

QUELS SONT LES DIFFÉRENTS TYPES DE PERTE AUDITIVE ?

Mais alors, une perte auditive, c’est quoi ?

Les causes les plus courantes comprennent : une surdité congénitale, le vieillissement, l’exposition à des bruits forts, une blessure à la tête, des facteurs génétiques, la maladie de Ménière, une réaction indésirable à des médicaments.

Une perte auditive est définie par la difficulté de localiser un son ou de détecter d’où il vient. Elle peut prendre plusieurs formes :
D’abord, la perte auditive de transmission qui elle, est souvent temporaire, causée par une obstruction du conduit auditif ou à une infection de l’oreille. Ce type de surdité provient d’un dysfonctionnement de la chaîne tympanon-ossiculaire. L’origine de ce type de surdité peut-être due à des épisodes d’otites (avec perforation du tympan et greffe du tympan (tympanoplastie) ou à une otospongiose (calcification de l’étrier empêchant la bonne transmission du son à la cochlée, cette maladie est assez fréquente. Elle est héréditaire et touche souvent les femmes.

Il est également possible d’être exposés à la perte auditive neurosensorielle, qui elle est souvent permanente. La perte auditive neurosensorielle se produit lorsque l’oreille interne (cochlée) ou le nerf auditif est endommagé ou ne fonctionne pas correctement. En cas de perte auditive neurosensorielle, les sons sont non seulement atténués, mais aussi plus difficiles à comprendre, surtout dans un contexte bruyant.

Enfin, il existe la perte auditive mixte. Celle-ci comprend la perte auditive de transmission ainsi que la perte auditive neurosensorielle, parfois même dégradées par d’autres atteintes auditives, comme les acouphènes. Par exemple, les prothèses auditives peuvent convenir à une personne atteinte d’une perte auditive légère à modérée, tandis que les implants auditifs sont probablement plus adaptés à une personne atteinte d’une perte auditive modérée à profonde.

L’organisation mondiale de la santé a publié le 2 mars 2021 un rapport qui avertit que près de 2,5 milliards de personnes dans le monde. Soit une personne sur quatre, souffriront de problèmes d’audition en 2050. Ce rapport souligne également « la nécessité d’intensifier rapidement la prévention et le traitement de la perte auditive ». Alors comment réagir à cette « pandémie » de l’audition ?

COMMENT RECONNAITRE UNE PERTE D’AUDITION ?

Aux débuts du changement, il y a déjà la prise de conscience. Si une personne de votre entourage rencontre une baisse d’audition, certains signes distinctifs sont facilement reconnaissables !

Son attitude et ses réactions ; ses incompréhensions et les quiproquos qui peuvent en résulter sont autant de signaux pouvant s’accumuler et qui vous alerteront sur l’attitude à adopter.

Plus précisément, ne pas pouvoir suivre une conversation dans un environnement bruyant, entendre difficilement lors d’une conversation téléphonique, écouter la télévision ou la radio à un volume trop élevé, ne plus entendre certains sons du quotidien comme la sonnerie de téléphone ou encore le chant des oiseaux …

Si vous avez reconnu l’un de ces exemples chez l’un de vos proches, il conviendra d’aborder la question en douceur. En effet, évoquer un problème auditif avec un proche peut rester un sujet délicat pour certaines personnes.

QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES DE LA PERTE D’AUDITION ?

Les conséquences physiques sont les plus courantes. En effet, la fatigue, les maux de tête, le stress, les troubles de l’attention, l’hypertension ou encore l’apparition d’acouphènes sont les problèmes plus souvent rencontrés chez les personnes souffrant de perte auditive. Lorsqu’une personne entend moins bien, elle essaye d’abord de modifier sa posture pour mieux capter les conversations. Cela peut provoquer maux de têtes et de nuque, liés à ces efforts faits pour mieux entendre, mais aussi des tensions musculaires. Elles font également face à des conséquences sociales, souffrent d’isolement et de difficultés croissantes à communiquer. Une moins bonne compréhension des discussions, associée à la peur de faire répéter et l’envie de cacher sa perte auditive conduisent souvent à l’isolement et le repli sur soi. Autrement, il existe aussi les conséquences psychologiques, telles que la dépression, le sentiment de honte, la perte de confiance en soi et les difficultés à se concentrer.

COMMENT PALLIER LES CONSEQUENCES QUE PROVOQUENT LA PERTE D’AUDITION ?

Après avoir effectué des tests en ligne ou en boutique et une fois le diagnostic posé, il est essentiel d’intervenir rapidement. Des traitements médicaux et chirurgicaux peuvent guérir la plupart des maladies de l’oreille et éventuellement corriger la déficience auditive.

Toutefois, lorsque la perte d’audition est irréversible, la réadaptation peut limiter voire effacer les conséquences négatives ressenties par celle-ci. Il existe de multiples solutions face à ce problème, quelque soit le degré de perte auditive, on constate tout de même que la solution la plus adaptée est celle de l’appareil auditif.

DES APPAREILS AUDITIFS PERFORMANTS !

Seulement 20% des personnes ayant des limitations fonctionnelles auditives moyennes à totales sont équipées d’un appareil auditif. On réalise alors que plus de 2 millions de personnes ne portent pas d’appareils mais en auraient besoin !

Pourtant, grâce aux avancées technologiques et la miniaturisation des composants électroniques, il est possible de réaliser des appareils de plus en plus petits et toujours aussi performants.  L’équipe d’Azur Audition & Optic sont là pour vous conseiller le type d’appareil auditif le mieux adapté à votre profil et votre audition.

Selon une étude marketing, le niveau de satisfaction des appareils auditifs n’est pas seulement lié à la marque, mais surtout à l’accueil et aux explications de l’audioprothésiste.

Alors, si vous avez le moindre doute concernant votre audition, nous vous conseillons d’effectuer rapidement un bilan auditif, les professionnels d’Azur Audition & Optic évalueront efficacement votre degré de perte auditive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.